Influenza aviaire (ou grippe aviaire)

La grippe aviaire est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse. Elle affecte les oiseaux chez lesquels elle peut provoquer, dans sa forme hautement pathogène, une maladie pouvant aboutir rapidement à la mort et fait partie des dangers sanitaires dont la déclaration à la mairie est obligatoire.

Depuis le 20 octobre, plusieurs cas d’influenza aviaire (26 de type HS hautement pathogène) ont été détectés dans la faune sauvage en Europe, notamment aux  Pays-Bas et en Allemagne, dans un couloir actif de migration des oiseaux sauvages qui traverse la France. Deux foyers en élevages de volailles ont également été confirmés aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Cette  maladie virale  qui  affecte  les oiseaux  est  très  contagieuse  et occasionne  des  pertes  importantes  lorsqu’elle est introduite dans des élevages.

Cette situation fortement évolutive a conduit le ministre de l’agriculture à renforcer les mesures de prévention pour éviter l’introduction du virus dans les élevages en France. A compter du 6 novembre, le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par l’avifaune est qualifié de « élevé » dans le département du Finistère, ainsi que dans les autres départements bretons, du  fait  de  l’existence  de zones à risque particulier, abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs.

Le passage à ce niveau de risque comporte deux objectifs : augmenter la vigilance sur les populations d’oiseaux qu’elles soient domestiques ou sauvages et prendre des mesures de protection des  oiseaux domestiques afin d’éviter leur exposition.

Aussi, à compter du 6 novembre 2020, les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires sur l’ensemble du département du Finistère, et non plus dans les seules communes situées dans des zones dites à risque particulier :

  • claustration  ou  protection  des  volailles  par   un  filet  pour  éviter  le contact  avec  des  oiseaux sauvages. Ces dispositions s’appliquent aux oiseaux de basse-cours, sans dérogation  possible, ainsi qu’aux oiseaux détenus dans des élevages professionnels ;
  • interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours ou expositions). En cas de vente de volailles vivantes sur le marché, l’accès est limité à un seul vendeur ;
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires du département à des rassemblements organisés dans le reste du territoire ;
  • en matière de pratiques de la chasse : interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes et interdiction d’utilisation d’appelants.

Plus d’infos…..

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est flyer-prefecture-grippe-aviaire-9.jpg