Les Elus

Le mot du maire :

Ce site internet constitue un socle en matière d’informations et d’échanges. Que chaque habitant puisse y trouver les messages qui lui seront utiles.

Notre page facebook permettra à chacun de commenter les évolutions et les projets de la collectivité et d’y exprimer son opinion !

Election du Maire et de ses adjoints – Conseil Municipal du 25 mai 2020

  • HERVE Yvon, Maire
  • LAVIEC Carole, 1ère adjointe
  • LE TRAON Laurent, 2ème adjoint
  • KERVIEL Anne Marie, 3ème adjointe
  • THEVENY Cédric, 4ème adjoint

Election d’un nouveau Conseil Municipal – 15 mars 2020

De gauche à droite, en haut : Yvon HERVE, Christelle L’HENORET, Katell DENIEL, Carole LAVIEC, Marie HAMEURY, Gwendal MOREAU, Danielle DEBAT, Arnaud MADEC
En bas : Servan BIHAN, Cédric THEVENY, Véronique QUILFEN, Laurent LE TRAON, Louis-Guillaume LOAEC, Anne Marie KERVIEL, Sylvain LESPAGNOL

  • HERVE Yvon
  • LAVIEC Carole
  • LE TRAON Laurent
  • DEBAT Danielle
  • LOAEC Louis-Guillaume
  • DENIEL Katell
  • BIHAN Servan
  • HAMEURY Marie
  • LESPAGNOL Sylvain
  • KERVIEL Anne Marie
  • MADEC Arnaud
  • L’HENORET Christelle
  • MOREAU Gwendal
  • QUILFEN Véronique
  • THEVENY Cédric
  • IRVOAS Corinne (suppléante)
  • LARHANTEC Joël (suppléant)

PORTRAIT. Yvon Hervé, l’un des plus anciens élus du Finistère, a publié sa biographie – Ouest-France – 5 octobre 2020

Le maire de Sainte-Sève, Yvon Hervé, vient de publier sa biographie, celle d’un enseignant et d’un élu très engagé sur son territoire. Ouest-France 5 octobre 2020

Yvon Hervé, maire depuis 1971, a écrit ses mémoires

Le maire de Sainte-Sève, près de Morlaix, vient de faire paraître sa biographie. Celle-ci montre un parcours très engagé, à l’image du titre de l’ouvrage : Itinéraire d’un hussard de la République.

Né en 1939, Yvon Hervé est maire de Sainte-Sève depuis 1971, avec une interruption de quelques années. Il a également porté les casquettes de président de Morlaix communauté et du Pays de Morlaix.

Il vient de coucher sur le papier sa biographie, Itinéraire d’un hussard de la République. « C’est ainsi que l’on nommait les instituteurs au XIXe siècle. Ils étaient les défenseurs de la République face à un possible retour de la monarchie. Je suis resté attaché à cette notion », explique l’auteur.

Selon lui, beaucoup de ses confrères instituteurs ont fait plus que leurs métiers. « Ils ont fait en sorte que l’école publique ne soit pas seulement dans la classe, mais rayonne tout autour dans l’éducation populaire. »

Un parcours étonnant

Le parcours du Finistérien est étonnant à plus d’un titre. Issu d’une famille modeste rurale de la Chapelle-du-Mur,

en Plouigneau, il est bon élève et son instituteur, Jean Ascoët, devient son mentor. « C’était un instituteur de grande qualité. J’ai été son premier élève bachelier. »

Après le bac, Yvon Hervé est propulsé instituteur remplaçant, à l’âge de 19 ans. Premier poste à Lanmeur, puis à Lannéanou. Il arrive à SainteSève en 1964, à 25 ans. En 1967, il crée le foyer des jeunes et d’éducation populaire qui existe toujours et au sein duquel il fonde la section football. « Cela a révolutionné la commune », se souvient Yvon Hervé.

En 1974, il va se battre bec et ongles pour obtenir l’échangeur de Pen-Prat de la voie express. « Je voulais la quatrième bretelle vers Brest. J’ai dit aux autorités : vous passez sur notre commune. Il nous faut cet échangeur complet. »

Il l’obtiendra en la payant, au détriment du plan annuel des routes de la commune. Celle-ci sera en constante évolution, passant de 300 à 1 050 habitants aujourd’hui. En 2003, il préside finalement Morlaix communauté.

« Beaucoup de chance »

À 81 ans aujourd’hui, il est toujours maire de Sainte-Sève. Yvon Hervé estime avoir eu « beaucoup de chance d’avoir été élu aussi jeune dans un petit village. J’ai eu une vie riche et il me semble avoir été utile à quelque chose ».

Dans son ouvrage, qui compte plus de 400 pages, Yvon Hervé n’oublie rien de son parcours d’homme engagé, qu’il souhaite partager avec ses lecteurs. L’ouvrage est disponible à la librairie Dialogues, à Morlaix. L’auteur sera présent au salon du livre de Carhaix.

Itinéraire d’un hussard de la République, Yvon Hervé.

Article du Télégramme – 9 octobre 2020

Instituteur devenu maire, Yvon Hervé livre ses mémoires

Dans un livre-mémoire, le Trégorrois d’origine revient sur 62 années au service des autres.
Dans un livre-mémoire, le Trégorrois d’origine revient sur 62 années au service des autres. (Le Télégramme/Laura Ayad)

Lecture : 2 minutes

Son nom est associé à la commune de Sainte-Sève où il est maire depuis 1971. Mais Yvon Hervé fut aussi instituteur. Une vie au service des autres qu’il raconte dans ses mémoires.

Lorsqu’Yvon Hervé convoque ses souvenirs de jeune enseignant, l’émotion le saisit. À l’aube de ses 81 ans, le maire historique de Sainte-Sève vient tout juste de publier « Itinéraire d’un hussard de la République ». Du siège d’instituteur à celui de maire, ce défenseur de l’éducation populaire revient sur son parcours, « en quelque sorte celui d’un hussard noir de la République ». Le nom donné aux instituteurs publics sous la IIIe République.

Pour une éducation populaire

L’itinéraire d’Yvon Hervé commence à Plouigneau, où il naît en 1939. La ruralité et son Trégor natal façonnent le futur maire et transforment sa vision de la communauté. Bon élève, c’est sans difficulté que l’adolescent au penchant littéraire poursuit ses études dans la petite école de La Chapelle-du-Mur. Il se souvient de son instituteur de l’époque, M. Ascoët : « Un véritable mentor à qui je dois beaucoup. J’ai été son premier bachelier. C’est grâce à lui que j’ai suivi la voie de l’enseignement ».

Propulsé instituteur à 19 ans, Yvon Hervé enchaîne les remplacements ici et là avant d’être nommé à Sainte-Sève en 1964. Mais la politique n’est pas loin, qui « frappe » un jour de 1971 à sa porte : « Un des élus sortants est venu chez moi me dire que j’étais élu au conseil municipal, se souvient-il. Au second tour, j’ai été désigné maire. J’avais 31 ans ».

De l’ambition pour son territoire

Dans ce petit village d’à peine 300 âmes, il se bat dès 1974 pour que l’échangeur de Pen Prat comprenne une bretelle au départ de Sainte-Sève : « L’accès à la voie express a attiré les entreprises. Grâce à ça, la commune est devenue le phare de l’ouest morlaisien », se réjouit-il.À lire sur le sujetYvon Hervé en route pour un 8e mandat

Loin d’attirer seulement les entreprises, la commune connaît aujourd’hui la croissance la plus élevée du pays de Morlaix. L’école, qui menaçait de disparaître en 1971, compte à présent cinq classes. Un fait d’importance pour ce défenseur de l’instruction publique : « J’ai beaucoup œuvré pour l’école car je crois sincèrement que l’éducation populaire est une réalité qui améliore les conditions de vie des gens ». Suivront huit mandats et la présidence de Morlaix Communauté, de 2003 à 2014. « Je me suis pris au jeu », admet Yvon Hervé, un sourire au coin des lèvres.

Pratique

« Itinéraire d’un hussard de la République », 18 €. Disponible à la librairie Dialogues de Morlaix ou auprès d’Yvon Hervé à yvonherve.livre@gmail.com ou au 06 27 46 17 80. Il sera présent au salon du livre de Carhaix les 24 et 25 octobre.